La découverte des tiny houses par Mathilde et le début de l’aventure

Je me suis abonnée sur facebook à tiny house France, c’était plus par curiosité que par grand intérêt. Je suis allée voir leur site :https://tinyhousefrance.org.
Je trouve que ces maisons sont rigolotes, j’aime le concept de vivre légèrement, je reçois quelques photos toujours plus belles les unes que les autres ! Ça donne envie =)
labricolo mathilde
Mathilde

S’en est suivi le pourquoi pas moi, l’organisation, les soutiens, les devis, l’arrivé de la remorque puis la construction… toutes ces étapes que vous pouvez retrouver sur le blog  de Mathilde Labricolo

labricolo

Après une année de vie dans sa tiny house, le questionnement

 

“Est ce que je veux continuer à vivre dans une tiny house ?”

 

Voilà la question que c’est posé Mathilde après une année de vie dans la tiny house qu’elle a construit.

Son témoignage

Cela fait plus d’un an que je suis sur un terrain au nord de Vannes. Il y a maintenant 5 mois, le propriétaire m’a demandé de partir car le terrain allé être mis en vente ( ce que je comprends).
Je suis aujourd’hui, et depuis 2 mois à la recherche d’un terrain. Après avoir envoyé plus d’une cinquantaine de demandes (mail, messages, réseaux amis…) je n’ai pas trouvé le terrain qui me convient en Bretagne.
Je suis tombée sur des personnes généreuses mais aussi des personnes avec des propos déplacés…
Je suis dans un stress permanent depuis 2 mois. Ne pas savoir où habiter est très étrange comme sensation, j’ai sur le dos une maison, qui contrairement à ce que l’on pense, n’est pas facile à transporter et qui demande beaucoup de responsabilité. Ma tiny est confortable mais source de micro stress permanent.
Alors, la question s’est posée : Est ce que je veux continuer à vivre dans une tiny house ?
J’ai pesé le pour et le contre pendant une journée et la balance à penché pour le NON.
J’ai vécu cette expérience très enrichissante de construction et de vie à l’intérieur et j’ai aimé cela.
Je me rends compte que vivre en “marge” demande un effort de tous les jours et que suite à une rupture amoureuse, j’ai envie de me reposer un peu et de trouver le réconfort, la sécurité et l’enracinement d’une maison en pierre. M’accorder le droit de la vendre m’a soulagé énormément et j’ai lâché prise, car oui, si ce genre d’habitat ne me correspond plus je peux m’en séparer malgré l’attachement et l’effort mis en œuvre pour la créer.
J’ai eu l’envie de vivre ce genre d’aventure et je ne l’ai pas que fantasmer, je l’ai réellement vécu, seule et en couple. Et pour ça je remercie ma tiny, elle m’a protégé et a été un peu mon temple quand je me suis retrouvée seule. Je la remercie d’avoir été une source d’inspiration et d’évolution personnelle. J’ai beaucoup appris sur moi et les autres. Ce projet m’a permis de sortir de ma zone de confort (et plus d’une fois ^^)
J’ai vu mes capacités et ce en quoi j’étais capable. J’ai contacté des ressources intérieurs qui me semblait manquantes chez moi. Je me suis révélée forte, combattante, perspicace et tenace !
ALORS MERCI A ELLE
Je souhaite dans tous les cas ne plus vivre dedans et passer à autre chose.
Je suis fière de ce que j’ai accompli mais une page doit se tourner et je sens le besoin de vivre autre chose.
Se séparer de ma tiny c’est comme une séparation amoureuse. C’est douloureux de s’éloigner de quelque chose que l’on a aimé avec la quelle on s’est construit et traversé des moments difficiles comme joyeux. Mais il faut prendre en compte que c’est aussi libérateur car d’autre rencontres et d’autres projets vont s’ouvrir à moi.
Merci à Mathilde pour ce partage et de nous suivre depuis un long moment.

 

Article précédentAnnonce – Tiny House Jurado
Article suivantAnnonce – Tiny House Chalet
Passionné d’habitats en règle générale et particulièrement d’habitats de petites tailles, écologiques et durables. Auto-constructeur et autodidacte depuis toujours, mon passe-temps favori est la rénovation/construction de maison. Tiny House France à été créé pour partager ma passion et faire connaître les tiny houses.