Retrouvez dans la sélection de livres construction un livre dédié à l’installation électrique

SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE : A NE SURTOUT PAS NÉGLIGER !
Il existe plusieurs types de risques : risque d’incendie ou risque pour les personnes : électrisation ou électrocution.
Les normes électriques doivent impérativement être suivies pour les éviter.

NORME NFC 15-100
Votre installation électrique domestique est soumise à des règles de sécurité précises. La norme NF C 15-100 définit ces exigences.

Les principales dispositions de la norme électrique NF C 15-100 concernent les points suivants :

  • Le schéma de l’installation doit être fourni.
  • Tous les circuits électriques de l’installation doivent être protégés par des dispositifs différentiels à courants résiduels (DDR) de 30 mA (disjoncteur et/ou interrupteur).
  • La mise en place d’une gaine électrique de type gaine technique logement (GTL) qui regroupe en un seul emplacement toutes les arrivées des réseaux de courants forts et faibles de l’installation.
  • L’installation doit comporter au moins quatre circuits indépendants ou spécialisés (électroménager), un nombre minimum de points lumineux et de prises électriques par pièce. Ainsi, il faut trois prises minimum par chambre, six prises minimum dans une cuisine, une prise tous les 4 m² dans un séjour, etc.
  • Une protection contre les surtensions d’origine atmosphérique (parafoudre) est obligatoire dans certains cas.
  • Des dispositions particulières en cas de chauffage par radiateurs électriques. La section des conducteurs en cuivre doit être fonction de la puissance des appareils.
  • La mise à la terre de l’installation électrique. Toutes les prises de terre doivent être interconnectées.

Cas particulier salle de bain

  • La salle de bain est un lieu particulièrement exposé au risque électrique. Des normes drastiques définissent les règles d’installation des appareillages électriques dans la salle de bains.
  • La norme définit quatre volumes réglementaires (0,1 ,2 et caché) qui englobent et entourent la baignoire ou le receveur de douche. L’installation des matériels électriques dans ces volumes est interdite ou strictement accompagnée de mesures de sécurité :

Le volume 0 correspond à l’intérieur de la baignoire, de la douche, du spa… et, dans le cas d’une douche sans receveur, au volume compris entre le point le plus haut du sol de la douche et une hauteur de 10 cm.
Le volume 1 est situé au-dessus de la baignoire ou de la douche, pourtours compris, jusqu’à 2,25 m comptés à partir du fond de l’appareil sanitaire ou, s’il existe une pomme de tête qui se situe au-delà des 2,25 m, par le plan horizontal passant par la douche de tête. Dans le cas d’une douche sans receveur, il faut compter 1,20 m à partir du point de référence.
Le volume 2 est situé à 60 cm de la baignoire ou de la douche. Après ce volume, il n’y a plus de limitation d’installation d’appareillages électriques.
Le volume caché est le volume accessible situé sous la baignoire, la douche ou le spa. Les appareillages électriques en sont exclus.

La norme précise ce qu’est le point de référence qui permet de délimiter le volume 1 : il s’agit soit du centre de la douche de tête, soit du point de raccordement du flexible de la douchette, soit de l’ensemble des points constituant le périmètre extérieur de la « douche pluie ». Si la douche est équipée de plusieurs douches de tête et/ou douchettes, il correspond au « recouvrement de chaque volume 1 pris individuellement depuis chaque douche de tête/douchette. »

Lorsque la douche est équipée de jets massant horizontaux, le volume 1 est délimité d’une part par les parois de la cabine faisant obstacles aux jets, d’autre part par le plus élevé des plans horizontaux suivants : celui situé au-dessus du volume 0 et à 2,25 m au dessus du sol fini ou du fond de la douche ou encore le plan horizontal passant par la douche de tête.

Tout ce qui n’est pas défini comme le volume 0, 1, 2 ou caché est hors volume. Si un matériel est installé à cheval sur plusieurs volumes, il doit respecter les contraintes du volume le plus contraignant.

Les armoires de toilette de classe II comportant un socle de prise de courant 2P+T peuvent être installées dans le volume 2 à condition que la partie de ces armoires comportant ce socle soit située hors volume.

1 2 3